Caritas | Syrie
15935
page-template,page-template-full_width,page-template-full_width-php,page,page-id-15935,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode_grid_1300,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-9.3,wpb-js-composer js-comp-ver-4.11.2.1,vc_responsive

La Syrie est ravagée depuis mars 2011 par une violente guerre civile.

Le conflit a donné lieu à une crise humanitaire sans précédents et continue à dévaster la vie des gens. Caritas travaille pour que l’amour et la justice puissent s’épanouir dans le monde et que la dignité humaine y soit respectée.

La Syrie est devenue la principale urgence pour Caritas, et l’organisation a lancé une campagne pour que la violence et les souffrances prennent fin dans les plus brefs délais. Presque 13,5 millions de personnes ont besoin d’aide en Syrie, et 6,5 millions  ont été déplacées à l’intérieur du pays.

Environ 4,8 millions de réfugiés se sont vus contraints d’abandonner leurs foyers pour fuir dans les pays voisins. Les cinq années du conflit ont fait plus de 230.000 morts et des milliers de blessés.

La Pape François s’est clairement engagé au sujet de la crise et a lancé un appel pour que les  combats prennent fin. Il a également souligné que l’aide apportée par Caritas aux Syriens, dispensée quelle que soit leur appartenance ethnique ou religieuse, est la meilleure façon de contribuer à la paix.

#peacepossible4syria

La campagne de @iamCARITAS #peacepossible4syria appelle toutes les parties à garantir le plein accès humanitaire à l’ensemble du pays, afin d’atteindre les personnes dans le besoin

Des millions de personnes sont dans un état de totale détresse et leurs besoins sont pressants. Je prie sans relâche pour la paix et que pour que cessent ces tourments et ces injustices
– Pape François (Septembre 2015)

Caritas est une des rares agences humanitaires qui continuent à travailler en Syrie, avec des opérations mises en place à Damas, Alep, Homs, Djézireh, Horan et la région côtière. La guerre a provoqué  de lourdes pertes en vies humaines, des écoles et des hôpitaux ont été détruits, des maisons bombardées et les moyens de subsistance ont disparu.

Laissons de côté la cupidité et les intérêts personnels au nom de la souffrance. Travaillons pour la paix.
– Cardinal Luis Antonio Tagle, Président de Caritas Internationalis (Mars 2016)
Rejoignez Caritas pour redonner paix, dignité et espoir aux Syriens
Nous devons travailler sans répit pour arriver à un cessez-le-feu et mettre fin aux combats, arrêter d’armer les groupes extrémistes et faire en sorte que toutes les parties impliquées en Syrie puissent dialoguer et s’écouter mutuellement, afin de redécouvrir comment vivre ensemble.
– Antoine Audo, Evêque chaldéen d’Alep.

Malgré les énormes difficultés et les dangers, Caritas est solidaire des Syriens et continue à apporter une assistance d’urgence dans ses centres, qui se trouvent souvent placés en première ligne du conflit.

A Homs, le personnel de Caritas à aidé les gens à échapper aux milices extrémistes, a fourni des soins médicaux à Hassakeh jusqu’à ce que les bombardements l’obligent à se déplacer temporairement, et a apporté son soutien aux personnes âgées à Alep.

Les récents combats pour la prise d’Alep ont fait des centaines de morts et de blessés et ont mis à rude épreuve les ressources de Caritas. Plus de 2300 tirs au mortier ont frappé la ville fin avril et début mai. Caritas a apporté un soutien médical et a assisté de mombreuses personnes touchées. L’avenir du fragile cessez-le-feu est incertain.

Les gens ont peur. Ils attendent simplement leur tour pour savoir qui sera le prochain blessé. Tout ce qu’ils font, c’est demander à Dieu combien d’heures il leur reste encore à vivre. Nous continuons à travailler.
- Joseph, de Caritas Syrie.

Caritas fournit des vêtements, des couvertures et des colis alimentaires. Un médecin va visiter ceux qui sont trop malades ou trop pauvres pour arriver jusqu’au centre médical. Caritas aide les gens à trouver un abri et à scolariser leurs enfants. Des conseillers les aident à faire face à la dépression, aux chocs et au deuil. Il y a de nombreux défis à relever.

Alors que la guerre continue, le personnel de Caritas a entendu des histoires poignantes racontées par ceux qui luttent pour survivre.

Caritas nous a apporté un soutien moral. Nous avons vu tout d’abord leurs beaux visages souriants. Ils ne nous ont pas fait sentir que nous recevions une donation.
- “Dina”, une bénéficiaire syrienne.

Caritas collabore avec des communautés religieuses, telle que les Soeurs du Bon Pasteur et les Soeurs du Sacré Coeur. Caritas ccopère également avec des organisations humanitaires chiites et sunnites afin de pouvoir atteindre le plus grand nombre possible de personnes dans le besoin.

On n’entendra plus parler de violence dans ton pays, de ravages ni de ruines dans tes frontières.
( Isaïe 60:18)

Caritas travaille avec miséricorde et compassion, au service de la dignité des croyants de toutes confessions, ainsi que des non-croyants. Elle répond à l’appel du Pape François d’aider à faire de l’Eglise “une Eglise pauvre pour les pauvres” comme “un témoignage vivant de l’amour de Dieu pour toute la Création.”

Caritas continuera à faire campagne pour la paix en Syrie, et exhorte toutes les parties à déposer leurs armes, à mettre fin à la violence et aux souffrances et à veiller à ce que tous les Syriens soient traités avec respect.

Que pouvez-vous faire pour aider ?